Étiquette : fleur d’oranger

Prix du Grand Féminin 2016 de  l’Olfactorama 2016

Prix du Grand Féminin 2016 de l’Olfactorama 2016

Découvrez les nommés au Prix du Grand Féminin de l’Olfactorama 2016, sans doute le prix le plus attendu des catégories grand public. B.Balenciaga, Balenciaga Must Gold, Cartier Aromatics in White, Clinique La Fille de l’Air, Courrège Narciso, Narciso Rodriguez

Grand Masculin 2015 : Grey Vetiver EDT, Tom Ford

Grand Masculin 2015 : Grey Vetiver EDT, Tom Ford

Il faut reconnaître que la maison Tom Ford a l’art de manipuler les thèmes les plus attendus et récurrents de la parfumerie sans sombrer dans une redite qui pourrait être délétère pour la marque. En niche comme en grand public, le célèbre directeur artistique imprime son style […]

Bougie Mérida – Trudon / Arquiste

Mérida, Yucatan, 1865

L’Impératrice Carlota du Mexique découvre Mérida et ses nuits pleines d’odeurs enivrantes qu’elle décrit dans ses récits, en fervente littéraire qu’elle est.

Paris, France, 2013

Carlos Hubert, fondateur de la maison Arquiste, s’inspire des écrits de l’Impératrice Carlota pour créer la bougie « Mérida » chez le prestigieux cirier Trudon.

Olfactorama 2013 - Catégorie Autour du Parfum - Atmosphère - Bougie Mérida + Boîte - Cire Trudon et Arquiste

Dans une explosion fruitée et juteuse de goyave, à l’effet ultra pétillant et rieur, vient s’infuser une pointe de menthe verte et désaltérante ainsi qu’une sauge mexicaine fruitée aux notes de cassis. Une belle fleur d’oranger en cœur, et des notes boisées de cèdre et d’acajou structurent le tout, ainsi qu’une pointe de poudre à canon, réminiscence des feux d’artifice tirés en l’honneur de l’Impératrice, comme le mentionne la description officielle.

Un fruité en bougie ? Oui mais un fruité qui ne se veut pas gourmand !

Ce qui est saisissant dans la bougie Mérida, c’est la réalité avec laquelle l’aspect fruité, gorgé d’eau et de sucre, frais et fusant, est traité. Fermez les yeux, et vous aurez l’impression de pouvoir attraper corbeilles de fruits abondants et mûrs à point, arrosés d’une rasade de mojito, entre des bouquets de fleurs foisonnantes et gorgés d’une rosée fraîche qui tombe avec la nuit qui vient. En plus de désaltérer, elle met véritablement l’eau à la bouche !

Chaldée – Jean Patou

2013 fut marquée par le retour aux sources de la maison Patou, récemment détachée du groupe Procter & Gamble. Un « revival » qui s’est concrètement réalisé par la réédition de trois parfums mythiques et notamment celle de Chaldée, tant attendue par les passionnés et les habitués […]

Eau de Narcisse Bleu – Hermès

Dans son Journal d’un Parfumeur, Jean Claude Ellena nous parlait d’un projet en cours autour de l’odeur du narcisse. L’idée d’un hommage non pas à sa fleur au naturel mais à son absolu en travaillant sur ses aspects tactiles. « Par un jeu de notes vertes, […]

Séville à l’Aube – L’Artisan Parfumeur

Sous la direction artistique de Denyse Beaulieu, auteur de The Perfume Lover et rédactrice du blog Grain de Musc, Bertrand Duchaufour a créé Séville à l’Aube pour L’Artisan Parfumeur.

Repartant de l’effet olfactif d’Habanita, Séville à l’aube est une fleur d’oranger contrastée par des notes de départ très vertes et un fond benjoin-encens.

Séville à l'aube

La note fleur blanche de ce parfum est une clef de son succès critique en 2012 : elle parvient à décoincer la fleur d’oranger, usuellement plus enfantine, et à lui donner une profondeur charnelle. Les notes vertes presques électriques du départ parviennent à surprendre, et le confort du parfum à porter permettent de tisser un lien entre la parfumerie d’émotion et la parfumerie plus technique.

–> Grain de Musc : « Histoire d’un parfum, parfum d’une histoire »

–> Civette au Bois Dormant : « Séville à l’aube »

–> Au Parfum : « Séville à l’aube – Histoire de fleur d’O »

–> Dr Jicky & Mister Phoebus : « Veuve noire, fleur blanche »

–> Olfactorum : « Demain, dès l’aube »

–> Musque-Moi ! : « Séville à l’aube »