Critères

Quatorze critères pour départager les candidats

Le deuxième volet de la méthodologie de l’Olfactorama est un ensemble de quatorze critères d’évaluation. Essentiellement olfactifs, ils prennent aussi en compte certains aspects du positionnement marketing des produits. Ils sont utilisés pour dresser la liste de la Sélection Olfactorama.

 

Parfums

Critères olfactifs

Structure : Élément essentiel d’une composition olfactive, la structure est la colonne vertébrale, le squelette d’un parfum. Elle constitue la base sur laquelle est construite la fragrance, est garante de sa solidité et de sa robustesse. La qualité de son exécution participe à la bonne structuration des notes, à leur expression et leur évolution : c’est elle qui donne au parfum son rythme. Elle pourra aussi permettre au parfumeur des effets de style, comme des surdoses de matières. La structure est un élément qui se perçoit sur la durée.

Équilibre : L’équilibre est le résultat d’une juste et harmonieuse distribution des masses olfactives qui forment une composition (qui reposent sur la structure). Les notes se placent dans un mouvement naturel qui donne vie au parfum, permettant de dégager une sensation d’achèvement et de complétude. L’équilibre peut se percevoir dès les premières notes.

Qualité des matières premières : La qualité des matières premières est ressentie par la pureté des notes olfactives et la multiplicité des facettes du parfum. Une sensation de richesse et de noblesse se dégage de la composition.

Tenue : La tenue du parfum est la durée pendant laquelle le parfum est perçu sur la peau / la touche. Elle est perceptible pendant une durée acceptable en fonction de l’effet voulu par le parfumeur et pour la catégorie de parfum correspondante (cologne, eau de toilette, eau de parfum…). La tenue s’analyse sur la durée.

Sillage : Le sillage de la fragrance est la trace laissée derrière elle par une personne parfumée. Elle sensiblement perceptible selon l’effet recherché par le parfumeur et transmet l’aura et l’atmosphère exprimées par la création. Le sillage s’évalue en situation.

Contenu sensoriel : Les impressions spécifiques des autres sens, générées par une création olfactive, forment le contenu sensoriel du parfum : sensation de texture épaisse, de rondeur, de luminosité, d’aigu, de rugueux, etc. La richesse de ce contenu stimule et suscite les émotions et les sentiments associés à ces sensations.

Signature / Personnalité : Le parfum déploie un thème ou un accord olfactif propre. Il provoque une sensation distinctive, caractéristique et mémorisable qui le rend spécifique et le distingue des autres parfums. Le thème développé apporte ainsi au parfum une signature reconnaissable.

Innovation / Originalité : Une création olfactive fait preuve d’originalité ou d’innovation au regard des créations déjà existantes lorsqu’elle apporte une nouvelle note ou un nouvel effet, jusque là inconnu en parfumerie. Son originalité peut aussi se lire à travers la reprise ou la réinterprétation remarquable d’un thème déjà visité dans le passé.

Style créatif : Le style créatif ou style d’écriture olfactive, traduit la manière dont le parfumeur s’exprime et transmet sa vision esthétique dans une création olfactive. Le style olfactif figure ainsi la capacité du parfumeur à faire basculer la technique dans l’émotion et à transmettre sa vision.

Propos : Le propos est l’idée ou l’intention à l’origine d’une création olfactive. Cette idée est lisible, intelligible et perceptible. Elle est traduite de manière cohérente, habile et/ou étonnante par le parfumeur.

Symbolique : La symbolique d’un parfum est l’ensemble des évocations, des signes ou des figures olfactives partagés par l’imaginaire collectif et les codes culturels d’une communauté. Il apporte au parfum une dimension profonde et puissante.

Portée imaginaire : La portée imaginaire d’un parfum représente le pouvoir évocateur d’un parfum, ressenti individuellement. Elle renvoie à la capacité de la composition à faire émerger des images, des rêves, des atmosphères singulières.

Critères marketing

Cohérence d’univers : La fragrance s’inscrit en continuité ou en complémentarité de l’identité olfactive d’une marque et de son univers.

Nouveauté : Le parfum proposé est une vraie nouveauté sur le marché et dans la marque qui le lance. Ainsi, il ne s’agit pas d’une déclinaison, d’un flanker ou d’une édition limitée reprenant le nom ou le thème olfactif principal d’un parfum déjà existant dans une gamme donnée.

 

Produits d’ambiance

Les produits d’ambiance sélectionnés pour la catégorie « Atmosphère » sont jugés sur les critères uniquement olfactifs qui peuvent s’appliquer à leur cas particulier. Ces critères sont évalués en dehors d’une réelle situation de diffusion, compte tenu de la difficulté de tester un grand nombre de produits de ce type. Néanmoins, une attention particulière est portée au travail de création par le parfumeur.

Sont ainsi retenus comme pertinents, et dans les même acceptions que décrites ci-dessus, les critères suivants :

Structure

Équilibre

Qualité des matières premières

Contenu sensoriel

Innovation / Originalité

Symbolique

Imaginaire