Patrimoine 2015 : Sortilège, Le Galion

Patrimoine 2015 : Sortilège, Le Galion

1936. Paul Vacher. Que dire de plus ?

Sortilège, orchestré par les mains expertes du célèbre parfumeur, devient l’emblème olfactif de la maison à la caravelle. Disparu après le rachat de la marque Le Galion par un groupe américain, ce fleuron de la parfumerie française renaît en 2014 grâce à la volonté de Nicolas Chabot, décidé à redonner à cette maison ses lettres de noblesse. Retravaillé au plus proche de la formule d’origine par Marie Duchêne, Sortilège, mouture 2014, est un floral aldéhydé-poudré à l’aura classique et élégante, très française.

La teinte nostalgique de ce bouquet excessif de jasmin, de rose, de muguet et de narcisse ravive des images surannées dont on se délecte sans culpabilité. La trace poudrée des aldéhydes et de l’iris, corsetée dans les bras fermes du vétiver et du santal, marque votre peau du sceau de cette époque glorieuse, où les parfums se permettaient tous les excès, mais toujours avec élégance.

Pour récompenser l’initiative de la maison Le Galion de faire revivre son patrimoine et celui de la parfumerie française par la même occasion, l’Olfactorama a choisi de nommer Sortilège, pour son importance dans l’histoire du parfum et pour sa juste réinterprétation actuelle.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *