Seules les failles défaillent… (dans le monde merveilleux de la) Parfumerie Confidentielle

Olfactorama - Prix de l'Enthousiasme 2013
Olfactorama – Prix de l’Enthousiasme 2013

Après le calme des sélections vues précédemment Autour du Parfum et du Patrimoine Olfactif, qui n’ont nécessité aucun débat trop animé tant elles étaient dictées par le marché et des motivations qui nous ont tous réunis, nous allons enfin aborder des sélections plus « sportives » !

Si en Parfumerie Grand Public, les problématiques entre parfums féminins et masculins n’ont pas du tout été les mêmes (ce que vous découvrirez demain), en Parfumerie Confidentielle, de nombreux candidats ont interpellé certains membres qui sélectionnaient les parfums présents dans la sélection finale. C’est que lorsqu’il s’agit de tenter d’évaluer au mieux ce qui nous émeut et nous paraît virtuose, les esprits s’échauffent, chacun désirant partager avec les autres sa vision. Certains choix étaient évidents, d’autres ont été davantage difficiles à établir.

Amouage, comme a son habitude, nous a fait tourner la tête, ne parvenant pas tout à fait à nous mettre d’accord sur celui qui, des deux Fate proposés, était le plus intéressant. De la même manière, si l’Eau Absolue avec sa dureté boisée presque miellée sans compromis hors contrôle ou la Violette Fumée avec son accord autour d’une violette clope au bec ayant enfilé son corset en latex ont tous deux séduits certains membres du jury de sélection, d’autres n’ont pas été suffisamment interpellés, ou tout au moins tous n’ont pas été séduits par les jolies propositions de la marque Mona di Orio.

Iris, Roses et autres Fleurs

Lys Epona, par sa brutalité, lui aussi sans concession, a séduit avec sa rencontre finalement pas si improbable entre un lys et un équidé. Mais, sa faible distribution nous aura fait préférer des parfums qui, s’ils sont davantage « confidentiels » doivent pouvoir être testés pas trop difficilement.

Gardez-Moi était un candidat sérieux. Ce gardénia, vert, crémeux, pas trop champignonneux mais très réaliste a bien failli être présent dans la sélection. Sophie l’a tant aimé qu’elle vous proposera un article lundi 24 mars prochain qui débutera une série intitulée « Mon protégé à moi c’était » où chacun d’entre nous vous présentera son candidat malheureux.

La Guerre des Rose(s) n’est pas juste un film délirant génial des années 80, cela aurait pu être aussi le remake joué cette année par certains parfums candidats. Rose en Noir, Majalis (parfum si apprécié par Méchant Loup qu’il vous le présentera jeudi 27 mars prochain dans cette même série intitulée « Mon protégé à moi c’était »), Rajasthan et ses faux airs de Tocade, Rosae Mundi et Rose de Taïf sont autant de fleurs avec plus ou moins d’épines qui n’auront pas été conservées.

La Fin du Monde et Iris Prima, bien que possédant certaines qualités de joliesse pour le second, n’ont pas fait le poids face au sublime Iris Nazarena d’Aedes de Venustas.

Faille de San Andreas - Articles Seules les failles défaillent

Les Préférés

Il ne s’agissait bien entendu pas de nous limiter dans nos choix. Toutefois, certaines marques ont eu le don de proposer des parfums suffisamment intéressants pour qu’ils soient débattus et ce, à tel point que la sélection initialement imaginée pouvait être toute autre au sein d’une marque.

Les Voiles d’Extrait proposés par Vero Kern ont été les révélateurs que les membres du jury, plutôt que d’être bousculés, avaient envie d’harmonie. Kiki et Rubj ont été débattus dans cette concentration. Mais, c’est surtout Onda qui nous a interpellés avec son vétiver miellé brutal rendu plus louvoyant et gracieux dans sa nouvelle concentration ! Pour, finalement, laisser sa place à Mito Voile d’Extrait qui, dans cette concentration, en nous transportant dans un jardin fantasmé de l’été au printemps, nous a tant fait voyager que l’on a souhaité le partager.

Le couturier Tom Ford aligne les lancements comme votre boulanger les croissants à 7 heures du matin. La générosité va souvent de paire avec les répétitions et la médiocrité. Rien de tel pourtant chez Tom Ford qui parvient, pour le moment, à concilier qualité et quantité. Ses huit lancements de l’année 2013 ont tous été sérieusement évalués (en comptant Noir Eau de Toilette en grand public également). La littéralité d’un oud offert comme on ne l’espérait plus de Tobacco Oud a été préférée à la technicité d’un oud servant de literie animalisée « à l’ancienne » au bouquet floral plus traditionnel bien que joli de Oud Fleur ; ou à la partition de Sahara Noir, plus vibrant d’abord mais qui a le défaut de devenir strident ensuite. Rive d’Ambre (qui n’est pas sans rappeler l’univers sobre et épuré des ellenades), Fleur de Chine (et son aura aldéhydée vintage) et Plum Japonais surtout (qui, avec sa prune confite très lutensienne était un candidat très sérieux) ont dû faire place à l’oeillet épicé virant cosmétique de Shanghai Lily finalement.

A la boutique très bobo Diptyque, l’Eau Mohéli et l’Eau Duelle Eau de Parfum ont fait pâle figure aux côtés des deux autres choix Tam Dao Eau de Parfum et l’Eau du 34 ; nous avons préféré respectivement le santal et la mandarine à l’ylang et à la vanille.
Dans l’atelier Hermès, la configuration n’est pas la même. Epice Marine n’a pas eu pour concurrents en interne d’autres propositions en niche, ce sont deux offres en parfumerie grand public qui ont été discutées. Ainsi, Jour chez les femmes et l’Eau de Narcisse Bleu, « parfum à partager », mais que nous avons fait concourir parmi les masculins, ont été les deux candidats finalement sélectionnés. Quoique, au vu des créations du célèbre sellier parfumeur et au vu d’une parfumerie qui se scinde toujours davantage en deux avec des propositions « de masse » répétitives, simplistes et de peu de valeur, moribonde en somme, Jour et Eau de Narcisse Bleu affichent des caractéristiques plus représentatives de la qualité de ce qui se fait de mieux en parfumerie niche plutôt que de la médiocrité générique sucraillonne et tapageuse de la parfumerie grand public actuelle.

 

Olfactorama 2013 - Publication Seules les failles défaillent - Parfumerie Confidentielle(Digression => Oui, nous avons choisi une photo de chats car nous savons que celles et ceux qui vont sur internet adoOoOOOoorent les photos de chatons… <= Fin de Digression)

Et encore…

D’autres encore auraient eu quelques arguments pour se défendre. Il en est ainsi par exemple de Akkad, superbe ambré sensuel sans être niais qui a payé son lancement datant de l’an passé (suivez l’article de Poivre Bleu vendredi 28). Et, c’est qu’avec les règles, le jury ne plaisante pas ! On les applique, qu’elles nous contraignent ou nous facilitent la tâche.

Dans la même situation, s’est trouvé L’Arbre de Iunx. Un santal magnifique de délicatesse et de réalisme qui aurait pu donner des sueurs froides à Tam Dao en Eau de Parfum. Mais, son lancement à la toute fin de 2012 et non en 2013 comme obligé, l’a malheureusement disqualifié. Jicky vous en causera deux ou trois mots (ou cent ou mille) mardi 25 mars.

Dries Van Noten, lui, est bien sorti en 2013. Mais, certains membres du jury ne lui ont pas laissé passer ses notes qui, indéniablement, zieutent du côté des gourmands. Et, s’il est un parfum gourmand signé, identifiable et qualitatif (ce que vous démontrera Musque-Moi en milieu de semaine prochaine mercredi 26), l’envahissement en parfumerie grand public exaspère tant que certain(e)s ne souhaitent pas voir (sentir) l’once d’un quart de tiers de gramme de sucre dans cet « oasis paradisiaque » qu’est la parfumerie de niche et qui doit sentir tout, sauf de l’Oasis ! Ou le spéculoos ou le Rice Krispies, aussi bons ces goûters soient-ils… ^^

Wilde, enfin, est un parfum d’une tendresse et d’un confort qu’on imagine pas de prime abord. Seul un membre du jury aura été suffisamment séduit pour le défendre, ce qu’il tentera de rattraper pour clore la série des parfums préférés samedi prochain, le 29, soit tout juste une semaine avant la remise des récompenses ! (Et, oui, je vous confirme bien qu’Opium est atteint du syndrome « Delon » et parle de lui à la troisième personne ! ^^)

A demain pour la poursuite des hostilités !

Sélectionnés au prix de la Virtuosité 2013
Sélectionnés au prix de la Virtuosité 2013


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *